Quai l'été théâtre

Nu masculin debout

Bernard Souviraa / Clément Pascaud

DU 24 AU 26 SEPT | T400

DE BERNARD SOUVIRAA
MISE EN SCÈNE CLÉMENT PASCAUD

Pour traiter du désir artistique et amoureux, le metteur en scène nantais Clément Pascaud propose une déclinaison scénique du texte contemporain Nu masculin debout de Bernard Souviraa, porté pour la première fois à la scène. Le théâtre comme métaphore d’une tentative de retrouver un paradis perdu.

Suite à une présentation saisissante du premier acte en janvier 2019 au Quai CDN à l’occasion d’un Curiositas – dispositif curieux pour projets artistiques en marge –, Clément Pascaud et ses complices sont de retour avec un intégral et troublant Nu masculin debout. Dans un hangar, un acteur retrouve son premier metteur en scène, celui qui l’a découvert. Des années après, ils se retrouvent, évoquent leurs souvenirs et ce qu’il reste de leur amour, de cette relation si particulière qu’ils ont créée. Le couple reformé expie les douleurs, les incompréhensions et les manques qui le composent. Quatre personnages : un metteur en scène, l’acteur aujourd’hui, l’acteur alors plus jeune pour une présence quasi fantomatique ou troisième œil et une figure féminine tragique irradiante. La précision magnétique de la mise en scène donne toute sa puissance à l’écriture ciselée et évocatrice dénouant les complexités des rapports humains et façonnant des figures tragiques comme les reflets de nos désirs tourmentés. Une partition sensible et sensuelle autour de la confrontation entre la mémoire du désir et l’état présent de la relation.

comments powered by Disqus