Info - Contexte Musique

Kyrie Kristmanson

Lady Lightly

MAR 16 FÉV | 20H | T400

CONTEXTE SANITAIRE : représentation annulée

Inspirée par la portée poétique des théories quantiques, l’inclassable Kyrie Kristmanson a imaginé Lady Lightly, son alter ego issu d’une réalité parallèle. L’artiste canadienne à la voix de cristal nous offre ainsi une musique sibylline qui n’est pas sans évoquer les fulgurances cosmiques de Kate Bush.

Depuis un siècle, la mécanique quantique ne cesse de fasciner car elle questionne notre rapport au monde. Loin des équations complexes, Kyrie Kristmanson y a puisé une source d’inspiration poétique. Inspirée par les théories de Hugh Everett, elle a imaginé une musique issue d’une réalité parallèle à la nôtre. Elle teinte ainsi sa folk psychédélique d’électronique dans des compositions dont la douceur aérienne s’appuie désormais sur des bases rythmiques telluriques. Si la filiation avec des artistes telles que CocoRosie ou Joanna Newsom est toujours présente, cet album offre aussi des réminiscences des travaux de Björk, sans doute grâce à la collaboration avec le duo versaillais d’électro-pop Saint Michel.
Afin de préparer au mieux ce voyage cosmique, Kyrie Kristmanson nous invite à une immersion progressive. C’est au son des bols tibétains et de la voix onirique de Jordane Saunal que nous commençons cette odyssée. Puis, le philosophe Étienne Klein nous propose, dans une courte introduction à la mécanique quantique, de « penser contre nos cerveaux ».
Kyrie Kristmanson et ses musiciens nous invitent donc à un voyage dimensionnel, une traversée stellaire et rêveuse dans un monde si envoûtant que nous pourrions ne pas vouloir le quitter…

Kyrie Kristmanson

comments powered by Disqus